Sinusite maxillaire : Types, causes, symptômes et traitement

Sinusite maxillaire : Types, causes, symptômes et traitement



La sinusite maxillaire : Ce qu’il faut retenir

La sinusite maxillaire est une infection de la muqueuse. Le passage des bactéries issues des racines dentaires vers les sinus situés au-dessus de la cavité buccale en est souvent la cause. Cependant, virus, allergie, bactérie, … sont également des agents générateurs majeurs d’infection. Sous leurs assauts, le sinus est infecté. Les narines sont alors obstruées de manière intermittente. L’infection, étant localisée au niveau de la muqueuse, produit des effets sur l’écoulement nasal. Il devient purulent. Cette maladie est par ailleurs caractérisée par une vive douleur (nasale) et une forte odeur  (dû à sa pullulation).  Selon son degré de gravité, on peut catégoriser cette pathologie en deux phases :

  • La phase aiguë et la phase chronique. A chaque degré d’évolution de cette maladie correspond un traitement adéquat. Pour les identifier, établissons au préalable la distinction entre la forme chronique et aiguë.
DENT SURNUMÉRAIRE DANS LE SINUS MAXILLAIRE DROIT

DENT SURNUMÉRAIRE DANS LE SINUS MAXILLAIRE DROIT

Distinction entre la sinusite maxillaire aiguë et chronique :

Avant d’aborder les traitements appropriés à chaque catégorie. Identifions d’abord les caractéristiques de chacune d’elles:

La sinusite aiguë ne dépasse pas la durée de 1 mois. Il est marqué par la fréquence des douleurs frontales, un écoulement fréquent, une obstruction des conduits et une odeur forte.

La phase chronique, quant à elle, est l’intensification ainsi que la persistance des symptômes de la sinusite aiguë. Il est impératif de le traiter car il y a un risque prépondérant.  La forme chronique peut s’aggraver. Il aboutira dans ce cas en une forme d’otite chronique ou de bronchite.

Sinusite maxillaire droite chronique avec truffe aspergillaire

Sinusite maxillaire droite chronique avec truffe aspergillaire

Les différents traitements de la sinusite maxillaire :

Les traitements adaptés à la forme aiguë

Cette pathologie est une association de douleur vive et de pullulement des bactéries. Un traitement à double sens est alors prescrit:

Traitement de l’inflammation :
  • Le cortico stéroïde, appliqué sous forme de vaporisateur nasal irrigue les conduits et diminue l’inflammation.
  • L’usage des analgésiques tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens calme également les douleurs de la tête.
Traitement contre l’infection :
  • Lorsque l’infection a pour source des bactéries, des antibiotiques sont  prescrits : (amoxicilline, bactrim, doxycyclline…): ces derniers ont pour tâche  l’élimination des menaces bactérienne
  • Lorsque l’infection est causée par des agents allergènes, le médecin prescrit parfois un antihistaminique.
Traitement de la phase chronique :

La sinusite maxillaire chronique est la forme évoluée de la sinusite aiguë. Les traitements ci-dessus sont donc appliqués mais avec une dose adaptée aux degrés de la phase d’évolution de la maladie. Si la pathologie  persiste malgré les traitements, on procède à la chirurgie. Le but étant de rétablir l’ouverture de la fosse obstruée, et  de restaurer l’irrigation des sinus.

Des remèdes et astuces naturelles :

Sélectionner selon la généralité des cas, les traitements sélectionnés ci-dessus sont non exhaustives. Il existe des remèdes de grand-mère: simple et efficace. On peut les associer aux traitements cliniques pour un résultat effectif:

  • Solution saline : eau salée tiède. Il constitue un antiseptique. Il contribue également à irriguer les canaux nasaux.
  • Inhalation de vapeur d’eau bouillante. Cette action aérera les conduits obstrués.
[table “2” not found /]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *