Maladie des gencives : Symptômes et traitements



Symptômes et traitements de la maladie des gencives

Après la carie dentaire, les maladies qui touchent la gencive (Maladie parodontale) est la principale raison de visites chez le dentiste. L’étape initiale des maladies gingivales est souvent indolore. Elles se développent pour atteindre un stade évolué où des symptômes tels que des infections, le déchaussement et la mobilité des dents, s’observent. Sans traitement efficace pendant le stade primaire de développent, les dommages occasionnés par les maladies des gencives sont souvent irrésistibles et nécessitent des traitements chirurgicaux spécifiques.

Les causes sont surtout liées à une insuffisance d’hygiène buccodentaire. Cependant certains facteurs peuvent aussi être à l’origine de l’installation de maladies des gencives. Une mauvaise position des dents, une malformation, un traitement médical spécifique, un cancer (la leucémie par exemple) sont entre autres, ces facteurs.

Symptômes de maladie des gencives

Les  maladies des gencives débutent majoritairement sans douleur, mais avec la présence de signes discrets révélateurs d’une inflammation des gencives. Il s’agit de :

  • un changement de couleur de la gencive (rouge foncée) ;
  • une mauvaise haleine qui demeure malgré les traitements ;
  • une irritation, une sensibilité au contact de la gencive ;
  • un saignement répété ou anormal ;
  • une plaie sur la gencive ;
  • un gonflement des gencives;
  • une mobilité des dents ;

Dès l’apparition de l’un au moins de ces signes, il est importent de consulter votre dentiste.

Prévention contre la maladie parodontale

Une hygiène dentaire est la première méthode de prévention et la condition nécessaire pour éviter ou traiter les maladies des gencives. Le contrôle de la plaque dentaire et le détartrage sont des méthodes efficaces de prévention des maladies des gencives. Il est important d’effectuer des visites de routine chez le dentiste afin de déceler les maladies des gencives dès le stade initial pour un traitement plus efficace.

La maladie des gencives peut être : 

Déchaussement et la greffe de gencive

Une dent est normalement entourée de deux types de gencives, une gencive mobile et une gencive fixe (attachée). La gencive attachée est un tissu de soutient et de protection de la dent. Elle est en contacte avec la dent et résiste au contact des aliments. La gencive mobile est reliée à la gencive attachée. Elle se retrouve aussi à  l’intérieur des joues et sous la langue. On parle de déchaussement des dents (récession gingivale) quand la gencive attachée se dégrade et n’arrive plus à recouvrir toute la partie radiculaire (des racines). Ce phénomène peut favoriser la formation de carie dentaire, la mobilité ou la perte de dents, la sensibilité au froid et au chaud. Outre les maladies des gencives, les prothèses inadaptées, les malformations, la mobilité de dents, l’utilisation de brosse inappropriée sont aussi des causes de déchaussement des dents.

La greffe de gencive est un traitement de maladies des gencives souvent réalisé pour combler et remodeler les gencives manquantes. La technique de greffe est pratiquée par un chirurgien-dentiste sous anesthésie locale. Il prélève sur le patient des tissus gingivaux à la place d’une dent absente, au niveau du palais ou fait recours à un donneur pour recouvrir la racine des dents déchaussées. Dans certain cas, une utilisation de tissus conjonctifs ou de tissus de synthèses est faite en absence de donneur

Cancer des gencives

Le cancer est aussi une maladie des gencives qui attient  généralement des personnes âgées. C’est un cancer de la cavité buccale qui se manifeste plus chez les hommes et les personnes alcoolo-tabagiques. Une mauvaise hygiène bucco-dentaire peut favoriser son apparition ainsi que l’exposition à des agents mutagènes tels que les rayons ionisants ou le mercure. Il peut se manifester par des lésions de la gencive ou une décoloration blanchâtre de la gencive. Le diagnostic se fait grâce à un prélèvement de tissus gingivaux à analyser en laboratoire (biopsie). Après confirmation de la présence d’un cancer des gencives, d’autres examens (bilan d’extension) sont entrepris pour rechercher la migration de cellules cancéreuses dans l’organisme.

Le traitement du cancer des gencives se fait en adéquation avec le stade d’évolution du cancer. Il peut s’agir d’une intervention chirurgicale visant à retirer la tumeur ou un traitement des ganglions affectés. D’autres traitements de maladies des gencives sont basés sur une radiothérapie effectuée par ciblage de rayons sur la tumeur ou une chimiothérapie par l’utilisation de médicaments.

Gingivite et  parodontite

Ces maladies des gencives sont causées par une accumulation de bactéries dans les tartres et la plaque dentaire provoquant ainsi une inflammation des gencives appelée la gingivite. La parodontite est une inflammation sévère du parodonte y compris les gencives. Elle résulte des  inflammations de gencives non traitées pendant plusieurs années. C’est en effet une dégradation de tissus de soutien de la dent pouvant entrainer la mobilité ou la perte de dent. Certains individus souffrant du diabétique (type 1 et 2) ou du cancer (la leucémie), sont des sujets à risque. Ces deux maladies sont diagnostiquées par un dentiste spécialiste ou un parodontiste. Le diagnostic de la parodontite consiste à prendre une mesure du déchaussement des dents et à la comparer à une mesure de référence.

Les traitements de la gingivite sont souvent des méthodes douces de traitement de maladies des gencives. Ils visent à rétablir une hygiène bucco-dentaire et à traiter l’inflammation par des antibiotiques ou des produits à effet bactéricide. La parodontite se traite par des méthodes chirurgicales et plastiques. Ces méthodes de traitement de maladie des gencives sont basées sur la mise en œuvre de techniques de détartrages (à ciel ouvert), d’extraction de dents et de tissus abîmés. L’intervention est réalisée sous anesthésie locale ou générale selon la durée de l’opération et l’importance des dommages occasionnés. Il est parfois nécessaire d’associer une chirurgie plastique afin de combler et de remodeler des tissus du parodonte. A cet effet, le parodontiste procède à des greffages de tissus de la gencive ou de l’os ovalaires.

Ulcère des gencives

Cette maladie des gencives se décrit comme une apparition de plaies sur les gencives parfois accompagnée de sensation de brûlure. Le centre de la plaie est blanchâtre et la périphérie rougeâtre. En dehors des gencives, il peut aussi s’étendre et affecter le palais, la langue et les lèvres. La guérison complète est de 4 semaines en moyenne. Il est conseillé de consulter un médecin ou un dentiste lorsque vous souffrez d’ulcères buccaux plusieurs fois dans une année.

 

[table “2” not found /]

Comments (1)
  1. clarice ledoux février 24, 2016

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *