La dentine : Tout ce qu’il faut savoir



La dentine : Tout ce qu’il faut savoir

Encore appelée ivoire, la dentine est le principal constituant de l’organe dentaire. Au niveau de la couronne, elle est recouverte par l’émail tandis qu’au niveau de la racine, elle est protégée par le cément. La dentine est la partie de la dent qui est irriguée par des vaisseaux sanguins et des nerfs. L’attaque de la dentine par des microbes pathogènes peut engendrer des inflammations dentaires y compris la carie dentaire.

Types de dentine

La dentine est majoritairement constituée de phosphate de calcium sous forme de cristaux et de tissus. On distingue trois formes de :

  1. La dentine primaire : elle est fabriquée pendant l’organogénèse (formation de la dent).
  2. La dentine secondaire : c’est une forme de dentine qui se forme lors des processus physiologiques au cours de la vie de la dent.
  3. La dentine tertiaire : elle résulte d’une accumulation de substances minérales secrétées par des micro-organismes. Cette forme se localise au niveau de la pré-dentine. Elle est également appelée dentine réactionnelle ou cicatricielle.
composantes de la dent

composantes de la dent

Les maladies de la dentine

1 – Inflammation de la dentine

Un traumatisme ou une fente dentaire conduit avec le temps à une inflammation de la dentine. Sans traitement, l’infection se propage vers la pulpe dentaire puis aux tissus voisins. Des  inflammations sont également possibles pour des cas de caries dentaires ou de gingivites non traitées. Pour éviter toute complication, il est conseillé de consulter régulièrement un dentiste.

Outre l’inflammation de la dentine et les caries, la dentinogenèse imparfaite et la dysplasie dentinaire sont aussi des affections moins fréquentes.

2 – Dysplasie dentinaire et dentinogenèse imparfaite

La formation imparfaite des dents (dentinogenèse)  et la dysplasie dentinaire sont caractérisées par un développement anormal de la dentine. Ces malformations de dents peuvent être permanentes ou temporaires. En effet, on dénombre deux types de dysplasie dentaire et trois de formes de dentinogenèse imparfaite.

a – Dentinogenèse imparfaite

Elle est caractérisée par une dentition translucide, ambrée présentant un aspect de vétusté. L’émail se fend facilement et laisse apparaître la dentine au niveau de la couronne dentaire. Habituellement,une radiographie révèle de courtes racines minces associées à une production anormale de dentine qui obstrue la pulpe.

La dentinogenèse imparfaite de type I est lié à une fragilité des os (ostéogenèse anormale). Cette maladie induit une déformation et une diminution de la masse de dentine. Elle a une action est permanente sur la dentine.

Le type II affecte moins la dentine primaire que la dentine secondaire. Elle  n’atteint pas les tissus osseux. Ce type de dentinogenèse imparfaite peut avoir chez certains patients  un effet temporaire. Cependant, elle est parfois associée à une surdité.

La dentinogenèse imparfaite de forme III produit une malformation permanente de la dentine. Elle est caractérisée par des molaires sans racine et des dents opalescentes.Les types II et III découlent de maladies génétiques autosomiques dominantes (mutation du gène DSP).

b – Dysplasie dentinaire

Les dents présentent un aspect normal pour la dysplasie dentinaire de type I. Néanmoins on observe sur les radiographies, un rétrécissement conique apical anormal et des racines particulièrement pointures.

Pour la dysplasie dentinaire II, laminéralisation de la dentine est normale. Les dents sont néanmoins opalescentes avec une obturation de la pulpe.

Traitement de la dentine

Traitement de la dentine

Traitements de la dentine

La prise en charge de ces maladies de la dentine nécessite une coopération pluridisciplinaire. Le traitement est basé sur la mise en œuvre de moyens visant à préserver la dent et les tissus de soutien de la dent (parodonte). Il passe par une mise en place de couronnes sur les dents temporaires et permanentes. Des méthodes de conservation de la dimension verticale d’occlusion et de la longueur d’arcade sont souvent entreprises.

Des techniques  de génération de la dentine sont aussi envisageables.Ces techniques font recours à l’utilisation de cellules souchesstimulées au moyen de rayons laser.

 

[table “2” not found /]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *