Arthrite dentaire: une inflammation des ligaments



Arthrite dentaire : une inflammation des ligaments

Bien que la dent ne soit pas dotée d’une articulation, elle peut être affectée par une arthrite. En effet, l’arthrite dentaire résulte d’une inflammation du ligament alvéolo-dentaire (ligament de soutien de la racine dentaire). Puisque l’infection concerne un ligament et non une articulation, le vocable arthrite dentaire paraît ambigu. Toutefois, ce n’est que sous cette appellation que l’on désigne cette affection dentaire. Cependant, des cas avancés d’arthrite dentaire provoquent des modifications au niveau de l’os alvéolaire et de l’articulation de la mâchoire.

arthrite suite pulpectomie

arthrite suite pulpectomie

Causes de l’arthrite dentaire

Différents facteurs peuvent entraîner l’inflammation des ligaments alvéolo-dentaire puis conduire à une arthrite dentaire.

  • une carie dentaire non traitée
  • un traumatisme qui atteint ligament alvéolo-dentaire
  • une pulpe ou une dentine enflammée
  • une prothèse mal ajustée, un appareil dentaire instable qui induit des lésions au niveau du ligament.

Ces facteurs ont une action direct ou indirect sur l’inflammation ligament alvéolo-dentaire et provoque à la longue une arthrite dentaire.

Symptômes de l’arthrite

L’arthrite dentaire provoque une douleur persistante qui dure plusieurs jours. L’intensité de la  souffrance croît au fil du temps. La dent se détériore, devient mobile, meurt puis tombe si aucun traitement n’est administré. Les patients atteints d’une arthrite dentaire ont souvent la sensation d’une dent qui pourrait tomber à tout moment.L’arthrite dentaire occasionne aussi l’apparition d’une mauvaise haleine. Dans de rare cas, le patient ne présente pas de signes typiques d’arthrite dentaire pendant le stade initial de développement. Des consultations de routines chez le dentiste permettent de déceler à temps les maladies bucco-dentaires notamment l’arthrite.

vaut mieux prévenir que guérir!

vaut mieux prévenir que guérir!

Prévention contre l’arthrite dentaire

Il est facile d’adopter une bonne hygiène bucco-dentaire pour prévenir une arthrite dentaire. Il est souhaitable de se brosser soigneusement les dents pendant au moins 2 minutes 3 fois par jour. L’utilisation d’une brosse ou d’un fil inter-dentaire permet de mieux nettoyer les zones difficiles d’accès. Dès l’apparition d’un signe inhabituel, n’hésitez pas à demander conseil au dentiste.

Les traitements possibles

Le traitement envisagé dépend principalement de la cause responsable de de l’arthrite dentaire. Généralement, l’arthrite est prise en charge  parallèlement au traitement du facteur causal (s’il y a lieu). Lorsqu’il s’agit d’une inflammation (une gingivite), le traitement vise à soigner la gingivite et à rétablir une bonne santé bucco-dentaire. Pour un appareil ou une restauration dentaire inadaptée, une correction ou une suppression de la restauration peuvent être entreprises. Dans tous les cas, une prescription d’anti-inflammatoires et d’antalgiques est associée aux différents traitements précités.

Dans de nombreux cas, une immobilisation ou une extraction de la dent affectée est réalisée. L’immobilisation consiste à relier la dent mobile aux dents adjacentes par le biais d’un pont fixe ou d’un pont papillon. Ce soutien sera maintenu durant la période de cicatrisation du ligament alvéolo-dentaire.

 

[table “2” not found /]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *